dans Mode

Méthode pour trier son dressing

Vous avez peut-être déjà craqué sur les soldes d’été et vous ne savez pas où les ranger. Certainement pas dans vos armoires pleines à craquer, dans vos commodes qui ne ferment plus et vos penderies dont les cintres accueillent parfois jusqu’à trois vêtements !

À quand remonte un vrai tri de votre dressing ? Des années ? Trier son dressing est pourtant une étape indispensable avant l’achat de nouveaux vêtements. Mais pas seulement. Libérer vos armoires, c’est aussi se libérer soi-même.

Jeune femme perdue au milieu de ses vêtements et accessoires

Alors, prêts à repenser votre dressing, à modifier et à vous séparer de certaines pièces pour gagner de la place, à avoir des vêtements adaptés à votre taille, à votre morphologie, à votre style de vie et à vos envies ? Prêts à vous libérer de cette accumulation qui vous encombre l’esprit ?

Et cerise sur le gâteau, chaque matin, vous gagnerez un temps précieux à vous habiller… mieux qu’avant !

Suivez votre coach…

 

Attention quand même à ne pas faire un tri drastique sans y avoir pensé avant. Trier son dressing n’est pas une action anodine. Les vêtements et accessoires que nous possédons ont bien souvent un caractère psychologique important voire une valeur sentimentale. Trier, c’est choisir, mais c’est aussi renoncer. Un certain détachement est nécessaire quand on procède au tri. Un conseil : lâchez prise !

En fonction de la quantité d’articles qui s’entassent chez vous, prenez 4 à 8 heures pour cet exercice en 4 temps. Il libérera non seulement votre garde-robe, mais également votre esprit. Vous verrez que ce nettoyage vous éclaircira les idées et qu’il vous ôtera d’un poids conséquent, ce qui aura un impact fabuleux sur votre mental et votre bien-être ! Mais attention, trier son dressing n’implique pas le remplir aussitôt ensuite.

 

Le matériel nécessaire

Avant de commencer, équipez-vous de cartons, de caisses, de grands sacs poubelle, de ciseaux, de gros scotch, de post-it, d’étiquettes et de stylos marqueurs.

Ayez un miroir en pied à côté. Vous allez devoir essayer beaucoup de vêtements.

Et si vous avez une musique zen en fond sonore, ça peut vous être utile…

 

1ère ETAPE : SORTEZ TOUT ! FAITES UN 1er TRI DU DRESSING

Jeune femme face à son armoire pleine

Gardez en tête un leitmotiv : « SOYEZ EFFICACES ! »

Localisez où sont rangés vos vêtements et vos accessoires. Pour certains d’entre vous, cela peut être rapide, pour d’autres moins. Il peut y avoir divers endroits où vous les avez mis : des armoires, des commodes, des placards, des penderies, des housses sous le lit ou le canapé-lit, au-dessus une armoire, le tout placé dans la chambre, le dressing, l’entrée, mais aussi le bureau, la salle de bain (je n’ose pas dire la cuisine)… sans oublier le grenier et la cave ! Eh oui, nombreux sont ceux qui entreposent des articles de mode là où ils ont de la place quand ils n’arrivent plus à ranger dans des lieux adaptés. À ceux-là, je transmets un grand « courage pour cette mission ! » 

Pour faire votre tri, utilisez votre lit et éventuellement un portant, une table, une chaise, un dessus de commode et le sol (étalez des draps pour y poser vos articles).

Commencez par la saison en cours. Quand vous aurez terminé, vous passerez à l’autre saison plus tard, histoire de bien digérer ce premier tri.

Petite précision, même si parfois, mon discours est plus ciblé textiles, il concerne tout autant les vêtements (lingerie comprise) que les accessoires (chaussures, ceintures, cravates, foulards, gants, sacs, etc.) Je n’ai pas pu tout détailler ici. À vous de l’ajuster en fonction de vos articles de mode.

  1. Sortez les vêtements dans lesquels vous vous sentez vraiment bien et que vous portez régulièrement. Vos chouchous, vos préférés, vos fétiches. Même chose pour vos accessoires. Mettez-les sur une même pile. C’est la pile n°1 « J’aime, je porte ».
  2. Sortez maintenant ceux que vous n’avez pas portés depuis plus d’un an à l’exception des articles de grandes occasions. Peu importe la raison. Mettez-les sur une autre pile, à l’opposé pour laisser de la place entre les deux tas. C’est la pile n°5 « Je ne porte PAS ».
  3. Sortez les pièces de grandes occasions. C’est la pile n°4 « Grandes occasions ».
  4. Avec ce qui reste, faites deux autres piles. L’une consacrée aux vêtements que vous portez assez souvent, mais pour lesquels vous n’avez pas une grande affection = pile n°2 « Je porte sans conviction ». L’autre pile, c’est ce qui reste = pile n°3 « Je ne sais pas ».

Vous devez avoir TOUT sorti et réuni en 5 piles :

  • pile n°1 « J’aime, je porte »
  • pile n°2 « Je porte sans conviction »
  • pile n°3 « Je ne sais pas »
  • pile n°4 « Grandes occasions »
  • pile n°5 « Je ne porte PAS »

 

 

2ème ETAPE : OBSERVEZ ET ESSAYEZ – 2ème TRI DU DRESSING

Maintenant, respirez profondément et soufflez un grand coup pour vous donner du courage. Regardez vos armoires vides : le bonheur ! Regardez votre lit, la table et le sol : l’horreur ! Vous avez compris ? Parfait, vous êtes motivés, alors on commence !

Mettez de côté vos opinions sur la marque, le prix et la valeur sentimentale. Vous devez vous concentrer sur la perfection des vêtements sur VOUS !

Tri de vêtements

1. Procédez dans l’ordre des piles.

2. Essayez, observez, repérez.

  • Essayez les vêtements et accessoires un à un devant votre miroir. Accordez-les hauts avec les bas de façon intelligente et harmonieuse.
  • Repérez et listez vos basiques (les essentiels et intemporels).
  • Créez des catégories dans vos piles :

Chemises, tee-shirts (manches longues, manches courtes), débardeurs, tuniques, blouses, gilets, pulls, pantalons, bermudas, shorts, leggings, robes, jupes, vestes, survêtements, etc.

Lingerie, pyjamas, nuisettes, chaussettes, écharpes, étoles, foulards, gants, maillots de bain, collants/bas, bonnets, chapeaux, casquettes, lunettes de soleil, chaussures, ceintures, bijoux, etc.

3. Posez-vous les questions indispensables répertoriées ci-dessous.

4. Triez vos articles dans de nouvelles piles.

Pour chaque article, posez-vous les questions suivantes :

1. Est-il en bon état ?

Oui, passez à la question 2. Non, lisez ci-dessous.

Est-il abîmé, usé ? A-t-il des défauts (trous, tâches) ? Si oui, puis-je le réparer, le faire réparer, le nettoyer ou le faire nettoyer ?

  • Oui => pile n°2 « Je garde, mais je corrige »
  • Non => pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère ! »

2. Suis-je à l’aise dedans ?

  • Oui => passez à la question 3.
  • Non => pile n°3 « je porte, mais pas à l’aise » ou pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère ! »

3. Y a-t-il un problème de coupe ? Correspond-il à ma morphologie ?

Non, passez à la question 4. Oui, lisez ci-dessous.

Pas assez cintré, ourlet à (re)faire, trop court, trop long, trop large… ? Oui ? Puis-je le rectifier ou le faire rectifier pour qu’il s’adapte à ma silhouette?

  • Oui => pile n°2 « Je garde, mais je corrige ».
  • Non => pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère ! »

4. La couleur me plaît-elle, va-t-elle avec mes autres vêtements et mon nuancier de couleurs personnelles ? (cf. articles « Comment choisir vos meilleures couleurs ? partie 1 et partie 2 »

Oui, passez à la question 5. Non ? Puis-je la modifier avec des teintures adaptées ?

  • Oui => pile n°2 « Je garde, mais je corrige ».
  • Non => Puis-je l’associer à d’autres vêtements de bonnes couleurs ?
  • Oui => pile n°1 « Je garde ».
  • Non => pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère ! »

5. Cet article de mode me ressemble-t-il ?

Qu’un vêtement vous aille, c’est une chose, qu’il colle à votre personnalité, c’en est une autre. En fonction de votre âge, de l’endroit où vous vivez, de votre style de vie, de votre style tout court et de vos envies, un vêtement peut ne plus vous convenir. Même chose pour les accessoires.

La question à vous poser est : « Si je le voyais en boutique aujourd’hui, est-ce que je l’achèterais ? Et me ressemble-t-il ?».

  • Oui ? Parfait, gardez-le ! => pile n°1 « Je garde ».
  • Non ? => pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère ! »

Si malgré toutes ces questions, certains articles vous posent un doute, placez-les dans la pile n°4 « Je doute ».

Vous devez avoir maintenant 5 nouvelles piles :

  • pile n°1 « Je garde »
  • pile n°2 « Je garde, mais je corrige » (« à nettoyer », « à réparer », « à teindre »)
  • pile n°3 « Je porte, mais pas à l’aise » 
  • pile n°4 « Je doute »
  • pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère ! »

 

3ème ETAPE : TRANCHEZ – 3ème ET DERNIER CRI TRI DU DRESSING

Jeune femme observant ses vêtements sur le sol

Bravo ! Vous avez réussi 80% de votre tri.

Il ne reste plus qu’à trancher pour les piles 2, 3 et 4.

1. Pile n°2 « les articles à corriger »

Posez-vous la question suivante : le couturier, le pressing et la teinture (ainsi que le cordonnier pour les chaussures, les ceintures et les sacs) peuvent-ils sauver ces vêtements ?

Non ? Mettez-les dans la pile n°5 « Je m’en sépare ».

Oui ? Estimez le coût et le temps qu’il faudra pour les remettre à neuf… et cela en vaut-il vraiment la peine ? Les aimez-vous suffisamment pour ça ? Non => Direction pile n°5. Oui => laissez-les dans leur pile avec la modification notée pour chacun sur un post-it : « à nettoyer », « à réparer » ou « à teindre ».

2. Pile n°3 « Je porte, mais pas à l’aise »

Identifiez pourquoi vous n’êtes pas à l’aise dans les articles de cette pile.

  • Mauvaise taille ?

Est-ce rattrapable ? Pouvez-vous les faire reprendre pour les mettre à vos mensurations ?

Oui => pile n°2. Non => pile n°5.

En ce qui concerne les chaussures, arrêtez de croire que votre paire toute neuve datant de 4 ans et qui vous fait mal aux pieds va miraculeusement finir par se faire. Désolée, mais vous devez vous en séparer. Elle encombre vos étagères.

Outils du couturier

  • Mauvais style ? Vous avez du mal à les associer ?

Essayez-les en faisant de bonnes associations avec les articles de la pile n°1.

Beau résultat => pile n°1 « je garde ».

Résultat insatisfaisant => pile n° 5 « Je m’en sépare, je me libère ! » ou, si vous voulez impérativement les garder, évaluez les articles qui vous manquent pour pouvoir les porter. Si cela requiert trop d’achats, laissez tomber et mettez-les sans regret dans la pile n°5. Vous ne les porterez jamais, c’est certain. Sinon, placez-les dans une nouvelle pile : « à associer avec de nouveaux articles».

  • Démodés ?

Vous trouvez que l’article en question n’est plus « fashion » et pourtant, il vous plaît toujours autant ? S’il vous va comme un gant et qu’il est de bonne facture, gardez-le. Il peut vraiment vous mettre en valeur. Bien associé, il apportera une touche intéressante à votre style perso à condition d’en avoir défini un, sinon c’est périlleux. Si son style est trop marqué et qu’il n’est pas en harmonie avec l’image que vous dégagez, placez-le dans la pile n°5. Cet exercice peut être difficile à faire seuls. Un coach en image saura vous y aider.

  • Mauvaise matière ?

Le textile vous démange ou vous irrite la peau ? Direction pile n°5 sans réfléchir une seconde ! Si vous n’aimez pas son contact, faites de même. Vous ne le porterez jamais et, même si vous le portez, il peut réellement vous gâcher la vie. Ce qui est assez stupide pour un article de mode, convenez-en.

Le textile est trop contraignant pour vous à nettoyer ? Du coup, vous le portez peu ? Il n’y a hélas aucune solution => pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère ! ».

  • Mauvaise couleur ?

Avez-vous identifié si elle faisait partie de vos « meilleures couleurs » ? (Cf. mes articles « Comment bien choisir vos meilleures couleurs ? partie 1 et partie 2 »)

Dans tous les cas, essayez de l’assortir avec d’autres pièces qui peuvent lui apporter le petit plus que vous recherchez. Il suffit parfois de peu pour obtenir l’effet désiré. Vous obtenez un beau résultat => pile n°1 « Je garde ». Si la couleur ne vous va pas, vous pouvez toujours y remédier en la transformant avec une teinture adaptée. Vérifiez si la matière peut être teinte. La teinture peut redonner une seconde vie à vos vêtements. Si vous avez opté pour cette solution => pile n°2 « Je garde, mais je corrige ».

  • Vous n’arrivez pas à identifier ce qui ne va pas ? Pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère » : il y a peu de chances que vous arriviez à trouver le pourquoi du comment un jour, à moins d’avoir recours à un professionnel.

À la fin du tri, cette pile n° 3 « Je porte, mais pas à l’aise » doit avoir disparu.

Jeune femme posant la tête dans ses mains devant ses rangements

3. Pile n°4 « Je doute »

Pour chaque vêtement de cette pile, refaites le tour des questions abordées dans la 2ème étape et celles ci-dessus. Tentez d’affiner votre verdict. Ne vous laissez pas influencer par le fameux « au cas où », ni attendrir par des souvenirs, ni culpabiliser par l’argent dépensé. Si besoin est, faites une bonne pause pour vous aérer l’esprit. Soyez fermes et efficaces !

Replacez-les maintenant dans les bonnes piles.

Vous doutez toujours ? Laissez-les dans cette catégorie qui sera provisoire. Ces articles ne seront pas rangés dans votre dressing et vous ne vous en débarrasserez pas encore. Mais cette pile doit rester raisonnable. La moitié de vos articles ne doit pas s’y trouver…

À ce stade, vous devez avoir 5 nouvelles piles d’articles :

  • pile n°1 « Je garde »
  • pile n°2 « Je garde, mais je corrige » (« à nettoyer », « à réparer », « à teindre »)
  • pile n°3 « à associer avec de nouveaux articles »           
  • pile n°4 « Je doute »
  • pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère ! »

 

 

4ème ETAPE : LE RANGEMENT FINAL DU TRI DU DRESSING

 

Dressing homme parfaitement rangé et organisé

Vous pouvez être fiers de vous ! Vous avez réussi à alléger et à modifier intelligemment votre dressing en suivant ces 3 étapes. Le plus difficile est derrière vous. Pour terminer, vous allez diriger les articles à leur place en fonction de vos choix précédents.

Pile n°1 « Je garde »

N’oubliez pas de nettoyer vos étagères et penderies avant de tout ranger !

=> Direction vos placards, penderies, armoires et commodes en fonction de leurs catégories (cf. 2ème étape). Attention au réaménagement de votre dressing (qui fera l’objet d’un futur article). On ne les remet pas n’importe comment. Soyez logiques. On ne place pas au premier plan d’un placard des habits destinés aux grandes occasions et on ne range pas le pantalon qu’on porte 1 fois sur 2 au fond de la penderie, d’accord ?

Utilisez de bons cintres, de bonnes pinces à jupes et pantalons, des housses pour vos costumes, tailleurs et robes de soirées, des boîtes de rangement pour vos accessoires et lingerie et éventuellement vos chaussures. Prenez soin de noter sur les boîtes non transparentes ce qui est à l’intérieur, pour ne pas avoir à les ouvrir systématiquement.

Pile n°2 « Je garde, mais je corrige »

=> Direction le couturier, le pressing et le cordonnier dès demain ! N’attendez pas plus longtemps sinon cette pile risque de rester telle quelle. Pour les vêtements à teindre par vous-mêmes, filez dans votre droguerie, grand magasin ou grande surface pour vous procurer les teintures adéquates (je vous conseille les deux marques IDEAL et DYLON. Très bons résultats). Pour les chaussures, il existe des teintures pour cuir à réaliser soi-même qui donnent d’assez bons résultats. Renseignez-vous auprès de votre cordonnier. N’oubliez pas de nettoyer et cirer vos chaussures avant de les ranger.

Pile n°3 « À associer avec de nouveaux articles »

=> Rangez ces vêtements qui nécessitent des complémentaires dans un sac shopping. Emportez-les quand vous irez faire les boutiques. Vous les essaierez avec vos futurs articles pour acheter sans faire d’erreurs. (Cf. article « Eviter les achats mode inutiles ») Vous avez maintenant une ligne directrice pour votre prochaine sortie shopping => achats intelligents et maîtrisés. Si vous n’aviez pas procédé à ce tri stratégique, vous auriez sûrement rapporté des articles mal ciblés qui auraient encombrés un peu plus vos étagères… et votre tête.

Pile n°4 « Je doute »

=> Direction le grenier, la cave ou une housse sous le lit. Ils attendront un éventuel déclic de votre part. Placez un post-it dans votre agenda pour décider de leur sort dans un ou deux mois.

Pile n°5 « Je m’en sépare, je me libère ! »

=> Vous allez faire des heureux ! Vous les premiers. Comment vous en séparer intelligemment ?

  1. Jetez les plus usés, abîmés et les irréparables en utilisant vos grands sacs poubelle.
  2. Donnez le reste à des œuvres caritatives, des associations ou des proches. Si vous avez de belles pièces et que vous pensez vraiment pouvoir en retirer quelque chose, continuez la lecture.
  3. Organisez des après-midis entre copains et copines pour les échanger. Vous passerez un bon moment entre amis et vous les échangerez ou les vendrez.

Troc de vêtements entre amis

  1. Revendez-les lors de vide-greniers, dans des dépôts-ventes, des vide-dressings sur internet (Le Bon Coin, autres sites internet spécialisés, votre blog spécial dédié à la revente ou à l’échange).

Rangement clair et net des accessoires

frise à volutes

Votre dressing est maintenant allégé et modifié intelligemment. Je vous félicite ! Ouvrez vos armoires… Vous n’en croyez pas vos yeux, n’est-ce pas ? Vous pouvez enfin identifier et choisir des vêtements appropriés. Vos futurs achats n’en seront que plus justes et maîtrisés.

N’oubliez jamais que vos vêtements et vos accessoires doivent vous ressembler et correspondre à votre palette de couleurs personnelles, à votre morphologie et votre style. Votre dressing est là comme un écrin vous révélant à chaque ouverture votre doux trésor. Allez, je vous laisse ouvrir encore et encore les portes de vos placards, penderies, commodes et armoires… Admirez votre travail et profitez-en bien, mes chers lecteurs !

 

A bientôt sur Votre Image en Lumière !

Showing 6 comments
  • Houria BENDJEDDOU
    Répondre

    Bonjour
    Cela fait bien longtemps que je suis torturée par mon dressing.
    Comme tout le monde j’ai conscience que j’émets 20% de ma garde robe mais j’ai du mal à trier.
    Plus je lis de livres et conseils plus je m’égare. Je souffre au quotidien d’avoir autant de vêtements et accessoires… Bien évidemment y’a pire que moi au niveau quantité.
    Enfin tout ça pour vous remercier vos conseils et articles sont parfais et encourageants.
    Merci et au plaisir de vous lire
    Houria

    • Pascale
      Répondre

      Bonjour Houria,
      Merci pour votre avis positif !
      Ne désespérez pas, vous allez finir par y arriver. Une petite astuce que je donne à tous mes clients : si vous n’arrivez pas à trier, au moins, n’achetez aucun article tant que vous ne vous êtes pas séparé de l’ancien.
      Exemple : vous craquez sur un manteau habillé. Ne l’achetez que si le vôtre est usé ou passé de mode ou encore ne vous plaît plus du tout et que vous vous en êtes séparé. En bref, n’achetez que pour remplacer. Au moins votre dressing ne grossira pas plus qu’il ne l’est aujourd’hui.
      N’hésitez pas à demander mes services si vous voulez faire un tri efficace et vous libérer une bonne fois pour toutes.
      Lumineusement,
      Pascale

  • Aurelie
    Répondre

    Bonjour Pascale

    Vos conseils sont très constructif mais je trouve qu’il faut aussi un oeil extérieure quand on est prêt à mettre à jour sa garde robe.
    J’ai bien des vêtements trop grands, que je ne mets plus, abimer….et dont je dois me séparer.
    Mais, avez vous des conseils de personnes sur la région Roubaisienne qui se déplacera pour m’aider à faire le tri et refaire des achats un peu plus coloré que ma garde robe actuelle.
    Aurélie

    • Pascale
      Répondre

      Bonjour Aurélie,
      Vous avez tout à fait raison, un oeil extérieur (qui plus est neutre, avisé et bienveillant) est la garantie d’un tri juste et efficace. Je ne connais pas de professionnel dans la région de Roubaix, mais nul doute que vous trouverez en tapant « conseil en image », « coaching en image » ou « tri du dressing/de la garde-robe » dans un moteur de recherche.
      Tenez-moi au courant de votre démarche.
      A bientôt !
      Pascale

pingbacks / trackbacks

Laissez un commentaire