dans Coiffure, Image de soi

Comment arrêter les colorations pour porter fièrement vos cheveux blancs ?

Assumer vos cheveux blancs n’est pas toujours une mince affaire si vous colorez vos cheveux depuis un certain temps. Pourtant, techniquement, rien de plus simple, puisqu’il suffit d’arrêter les colorations, voilà tout. Mais psychologiquement, c’est une toute autre histoire.
Dans mon article « J’ose laisser pousser mes cheveux blancs », j’ai commencé à aborder le sujet en vous parlant de ma propre expérience. Aujourd’hui, je souhaite vous aider à passer concrètement à l’action en 7 étapes.
Prêtes à assumer vos cheveux blancs et à révéler votre crinière argentée pour libérer la femme formidable que vous êtes ?

Assumez vos cheveux blancs en 7 étapes
Assumez vos cheveux blancs en 7 étapes et libérez-vous !

1ère étape : écrivez les raisons et consignez les motivations qui vous poussent à arrêter les colorations

Cette étape-là est FONDAMENTALE surtout si vous avez des doutes ou si votre entourage ne vous encourage pas. Comme tout objectif à atteindre dans la vie, il est impératif de connaître les raisons réelles et profondes qui vous poussent à changer de voie car ce sont elles qui maintiendront votre cap.

Choisissez votre journal de bord.

Munissez-vous d’un cahier qui vous inspire ou créez une page virtuelle sur le logiciel de votre choix qui puisse contenir des textes et des photos.

Mon journal de bord pour assumer mes cheveux blancs
Utilisez un journal de bord pour atteindre votre objectif : assumer vos cheveux blancs

Rédigez votre « pourquoi ? »

Dans ce recueil, écrivez ce qui vous pousse à vraiment arrêter. Vous y reviendrez dès que vous aurez un coup de mou, une envie de reprendre les colorations si vous êtes influencée d’une quelconque façon. Votre motivation reviendra en les relisant car vous vous connecterez à la source de vos désirs et besoins profonds.

Lorsque j’interroge les femmes autour de moi qui veulent tenter l’expérience, leurs motivations sont claires. Voici ce qu’elles me répondent majoritairement :

  • J’ai envie de m’affirmer totalement, de me recentrer et de m’aimer telle que je suis.
  • Je n’en peux plus des colorations trop contraignantes en terme de temps passé et d’argent dépensé !
  • Le naturel est (devenu) important pour moi dans tous les domaines de ma vie (santé, protection de la planète).
  • J’aimerais être libre et libérée des pressions sociales, des injonctions en tout genre.
  • Les cheveux blancs donnent un style original. J’ai envie de me démarquer.
  • C’est moche d’avoir cette racine blanche.
  • Pourquoi ce serait beau sur les hommes et pas sur les femmes ? Y a pas de raison !
  • C’est à la mode, j’ai envie d’essayer. C’est joli, l’argenté. Je trouve ça beau sur les autres, pourquoi pas sur moi ?

Prenez-vous en photo régulièrement chaque mois pour suivre votre évolution

Assumez vos cheveux blancs grâce à cette routine qui va ainsi maintenir votre motivation. Observer votre évolution vous aidera à maintenir le cap. Ecrivez votre ressenti pour chaque photo, chaque étape. Ou enregistrez-vous si vous n’aimez pas écrire.

Assumez vos cheveux blancs - Transition Evolution - Going grey
Prenez des photos de vous chaque mois pour voir l'évolution de vos cheveux blancs.

2ème étape : visualisez votre future chevelure argentée

Imaginez votre nouvelle tête en observant des femmes aux cheveux blancs qui vous ressemblent et placez ces photos dans votre journal de bord.

Quand on laisse pousser ses cheveux blancs, on a besoin de se rassurer sur un futur résultat probable. Donc, naturellement, on cherche des modèles.

Il est de plus en plus fréquent, en France, de croiser des femmes qui assument leurs cheveux blancs. Ceci est particulièrement vrai pour les femmes de type caucasien (peau blanche), un peu moins pour les femmes à la peau noire et plus rarement pour les femmes métisses. Du coup, pour les femmes à la peau caramel comme la mienne, il y a peu d’équivalents dans les rues pour pouvoir s’identifier, imaginer son allure future.

Certaines femmes publient leurs cheveux blancs et leurs expériences sur les réseaux sociaux. Il suffit de les rechercher dans vos moteurs de recherche, sur Instagram ou Pinterest qui sont des mines d’or !

  • Tapez les hashtags #cheveuxblancs #cheveuxgris #cheveuxargentés.
  • Essayez en anglais car vous aurez beaucoup plus de photos : #greyhair #grayhair #goinggrey #greyhairdontcare #greyhairmovement #silverhair #silverhairdontcare #silversisters #embraceyourgray #grombre.
Tableau de visualisation - assumez vos cheveux blancs
Créez un tableau de visualisation pour imaginer votre nouvelle chevelure

Mon expérience pour trouver des femmes de couleur aux cheveux gris :

Tout a commencé le jour où j’ai réalisé l’analyse morpho-visage d’une jeune cliente qui se préoccupait de ses premiers cheveux blancs. On s’entendait bien toutes les deux et on a imaginé des tas de scénarios. Comment serait-on avec des cheveux blancs ? On a ri. C’est là que j’ai pris conscience de ma profonde envie de tenter l’expérience. Pourtant je n’arrivais toujours pas à m’imaginer avec les cheveux blancs. Je n’avais aucune référence concrète. J’ai essayé les logiciels de coiffure, mais les résultats n’étaient vraiment pas concluants.

Pinterest a été l’élément déclencheur lorsque j’ai cherché sur le net des « femmes noires aux cheveux gris ». Le résultat a été riche en photos ! Je suis tombée sur des dizaines de femmes à la peau brune exposant fièrement leur chevelure frisée et grise. Je n’en revenais pas. Aucune n’était Française. Une majorité était d’origine américaine. Là-bas, les femmes ont plus d’audace. Elles assument plus et montrent facilement qui elles sont sans crainte du qu’en-dira-t-on.

Grâce à ces femmes de l’autre côté de l’Atlantique, j’ai enfin pu m’imaginer avec des cheveux gris. Et j’ai profondément aimé ce que j’ai vu. Il y a une lumière qui émane de chacune de ces femmes. Elles éclairent tout ce qui les entoure. Ça m’a beaucoup parlé, vous pensez bien. 😉

Rassurée par ce qui m’attendait, je sautais le pas et me promettais de ne plus me colorer les cheveux jusqu’à ce que ma longueur de l’époque soit totalement poivre et sel. C’était le 12 février 2019.

Passez à l’action pour être inspirée !

  1. Suivez des femmes qui publient régulièrement leur chevelure argentée ou en transition sur les réseaux sociaux ou leurs blogs.
  2. Abonnez-vous aux hashtags susmentionnés sur Instagram et aux comptes de ces femmes sur Pinterest et Instagram.
  3. Inspirez-vous et abonnez-vous à mon tableau Pinterest « Cheveux blancs – Going grey ».

Voici 3 femmes aux cheveux de nature différente et de couleur gris-blancs qui peuvent vous inspirer, mais il y en a beaucoup d’autres !

  • Delphine Lastucieuse (France) donne d’excellents conseils en toute simplicité ! Suivez-la sur YouTube.
  • Tennille Murphy (USA) est une femme de couleur avec des cheveux mi-longs frisés argentés qui est pleine de peps ! Suivez-la sur Pinterest.
  • Evgenia (Russie) a les cheveux longs et lisses naturellement blancs. Elle vous donne plein d’idées de magnifiques coiffures. Suivez-la sur Instagram.

Assumez vos cheveux blancs comme ces femmes célèbres :

  • Tatiana de Rosnay (© photo : Bertrand Rindoff Petroff – Getty Images)
  • Christine Lagarde (© photo : Antoine Antoniol – Getty Images)
  • Françoise Hardy (© photo : Abaco – Colin Max)
  • Jamie Lee Curtis (© photo : Don Arnold – Getty Images)
  • Josiane Balasko (© photo : Bertrand Rindoff – Getty Images)
  • Meryl Streep (© photo : non trouvé)
  • Sophie Fontanel (© photo : François Bouchon)

3ème étape : définissez quelle transition vous souhaitez suivre pour obtenir vos cheveux blancs

Trois transitions sont possibles : la transition radicale en coupant vos cheveux très très courts, la transition artificielle en utilisant une perruque ou la transition longue qui consiste à laisser pousser naturellement vos cheveux blancs sans rien toucher à votre chevelure actuelle.

Quelle transition choisir - Assumez vos cheveux blancs
Quelle transition vous convient le mieux pour assumer vos cheveux blancs ?

La transition radicale vers vos cheveux blancs/gris

Comme son nom l’indique, cette technique provoque un fort changement de votre chevelure. On coupe court pour qu’il ne reste au max que 2-3 centimètres de longueur sur la tête. C’est catégorique, mais c’est diablement efficace. Assumez vos cheveux blancs en 2-3 mois seulement avec cette méthode, voire moins si vous aviez déjà des racines. En somme, elle a le mérite d’obtenir le résultat souhaité en un temps record.

Cependant, elle demande une sacrée force mentale, une conviction puissante, une affirmation de soi bien développée. Je connais très peu de femmes à avoir tenté cette aventure. Elles sont absolument magnifiques et dégagent un charisme incroyable ! Mais attention, la coupe ultra courte ne va pas à tout le monde, loin de là. Tous les visages ne sont pas harmonieux avec 2 ou 3 cm de cheveux sur le crâne. Qui plus est, vous ne pouvez plus « jouer » avec vos mèches et cela peut être très déstabilisant si vous n’en aviez pas pris conscience avant. C’est pourquoi je vous encourage à réaliser un accompagnement en image de soi comprenant une analyse morpho-visage avant tout passage à l’acte pour éviter un drame psychologique et émotionnel.

La transition artificielle vers vos cheveux blancs/gris

Elle consiste à utiliser une perruque durant la phase de transition. L’avantage de cette méthode est de n’avoir aucun changement de votre coiffure si vous adoptez une perruque similaire à la coupe et à la couleur que vous avez actuellement. L’inconvénient, c’est que pour avoir un résultat vraiment naturel et confortable, ce que je vous conseille, il faut investir dans une perruque de grande qualité et donc justement coûteuse. Il peut également y avoir un inconfort à porter une perruque si vous sortez quotidiennement.

Quoi qu’il en soit, si vous utilisez cette astuce, portez-la uniquement quand vous sortez car il est important que vous regardiez chaque jour la progression de vos cheveux blancs pour vous habituer et les intégrer progressivement dans votre nouvelle image.

La transition longue vers vos cheveux blancs/gris

C’est la technique la plus simple et la plus douce : vous ne changez rien et vous laissez faire la nature. « Silence, ça pousse ! » 🙂 Son avantage réside justement dans son extrême simplicité et sa lenteur, histoire de vous habituer progressivement. Son inconvénient majeur découle de son avantage, la lenteur. Plus vos cheveux seront longs et plus le résultat final prendra du temps. Et plus ce sera long et plus votre démarcation sera présente et notable, en particulier si vous avez les cheveux sombres, ce qui était mon cas.

En ce qui me concerne, j’ai choisi un mix entre la transition radicale et la transition longue. J’ai d’abord coupé mes cheveux plus courts, mais pas trop non plus. Puis j’ai laissé pousser. Cela a pris 1 an pour obtenir le résultat final.

4ème étape : assumez vos cheveux blancs avec votre « marraine »

L’une des causes principales à la reprise des colorations, c’est la pression de l’entourage. J’ai été surprise d’entendre à maintes reprises de la bouche de mes clientes et amies que les enfants (de moins de 10 ans) en sont les premiers responsables. Ils ne veulent pas qu’une « grand-mère vienne les chercher à l’école »… Sans parler du conjoint qui regarde de travers ou des copines qui projettent leur propre peur.

Désignez une marraine qui aura pour mission de vous accompagner, de vous soutenir et de vous encourager quand cela sera nécessaire. Cette personne bienveillante et motivante doit totalement adhérer à votre désir de vous affranchir de vos cheveux colorés. Si votre marraine est elle aussi en transition vers les cheveux gris, c’est la cerise sur le gâteau.

Sans le savoir, le jour où j’ai décidé d’arrêter les colorations, ma sœur prenait la même décision 1 semaine plus tard. Nous nous sommes donc autoproclamées marraines l’une pour l’autre. Il est évident que nous avons été de précieuses alliées et que nous étions ravies de pouvoir partager nos doutes et aussi nos joies ! Nous nous motivions toutes les deux en permanence.

Etre accompagnée pour réussir sa transition de cheveux blancs
Ma sœur et moi avons été des marraines l'une pour l'autre en arrêtant les colorations en même temps !

5ème étape : adoptez une nouvelle coiffure et des accessoires pour effectuer une douce transition vers les cheveux gris

Une coupe de cheveux soignée

Assumez vos cheveux blancs avec une belle coupe et des soins hydratants et nourrissants. Ce sont des éléments essentiels pour avoir de l’allure, que vous ayez les cheveux blancs ou non ! Les cheveux blancs sont malheureusement encore symbole de vieillesse aujourd’hui (quelle hérésie quand on sait que de plus en plus de jeunes ont des cheveux blancs : regardez sur le net et vous verrez comme elles sont nombreuses à s’exposer). Il est donc clair que si vous voulez garder votre fraîcheur, vous allez avoir besoin d’opter pour une courte bien nette et adaptée à votre visage et votre personnalité et entretenir vos cheveux blancs (ce sera l’objet d’un autre article).

Les coupes stylées et modernes seront celles qui vous apporteront le plus de dynamisme. Le court ou le long sont possibles en fonction de votre morphologie et de votre nature de cheveux. J’attire votre attention sur le fait que des cheveux blancs/gris bien entretenus et bien coupés en fonction de ce qui vous correspond vous donneront bien plus de charisme, de style et de dynamisme que des cheveux sans coupe ou à la couleur fade et terne.

Accessoires pour effectuer votre transition vers les cheveux gris

Il y a plusieurs techniques pour cacher ou estomper la démarcation qui représente l’inconvénient majeur de la transition vers les cheveux blancs. Voici celles que j’ai sélectionnées pour vous :

  • Les bandeaux : ils sont d’une aide remarquable pour cacher vos démarcations, donner du style et apporter une touche de couleur et de fantaisie. D’ailleurs, aujourd’hui, je ne peux plus m’en passer ! Choisissez-les auprès de créatrices françaises qui les fabriquent avec soin. Vous en trouverez de nombreuses sur la plateforme de créateurs Etsy. Ma préférée : Polina Couture. Vous pouvez aussi les concevoir vous-mêmes avec des restes de tissus ou des vêtements que vous ne portez plus, comme ceux que j’ai réalisés sur la photo.
  • Les chapeaux et les bonnets en fonction de la saison. Ils sont parfaits pour camoufler votre démarcation de cheveux gris. Eux aussi donnent du style à votre image.
  • Les mascaras pour cheveux : à utiliser sur des longueurs courtes qui vont estomper la démarcation. Par exemple, au début de ma transition, j’ai utilisé le K de Karité, un mascara pour cheveux biologique qui préserve la santé de mes cheveux.
  • Les colorations de transition chez le coiffeur : elles peuvent être nécessaires si vous avez vraiment du mal à accepter la démarcation. Votre coiffeur peut vous accompagner pendant cette phase. Si vous êtes brune, un ton sur ton ou une coloration fugace camouflera le blanc trop fort. Pour les blondes, il pourra opter pour de fines mèches qui se fondent.
Bandeaux transition cheveux gris
Idées de bandeaux pour cacher votre démarcation dans votre transition. Gardez-les pour vous donner du style et assumer vos cheveux gris !

Détails des bandeaux sur les photos :

  • 1 – Bandeau réalisé avec une cravate pour femmes des années 30 en popeline de coton. Effet rétro et stylé garanti avec une large couvrance de la racine blanche.
  • 2 – Deux bandeaux faits maison avec des restes de tissu wax du Bénin d’il y a 30 ans ! 😉 Le bleu est un bandeau avec un fil de métal pour créer des nœuds différents. Le rose est un bandeau classique avec élastique à l’arrière.
  • 3 – Bandeau avec fil de métal Polina Couture, en coton fin et motifs exotiques.
  • 4 – Bandeau rouge avec fil de métal Polina Couture, motifs japonais.
  • 5 – Bandeau large stretch bleu vert, Mademoiselle Filao.

6ème étape : assumez vos cheveux blancs en portant vos meilleures couleurs

« Est-ce que je dois changer les couleurs de mes vêtements, de mes accessoires et de mon maquillage ? » C’est LA question que beaucoup se posent lorsqu’elles passent aux cheveux blancs. J’entends tellement de choses à ce sujet ! Et croyez-moi, j’ai étudié, et étudie encore, cette question en profondeur. C’est pour cela que j’en ferai un article à part.

En tout cas, ne croyez pas aveuglément les professionnels qui affirment sans aucune nuance que « lorsque vous avez des cheveux blancs, vous devez bannir les bijoux dorés, utiliser des shampooings violets pour neutraliser le jaune et arrêter de porter des couleurs chaudes. » Ce discours ne s’applique pas à tout le monde car le cheveu blanc n’est pas forcément argenté bleuté et donc froid pour tous. J’ai vu des femmes se séparer de tous leurs articles de couleurs dorées et chauds alors que c’était pourtant ce qui leur correspondait [soupir].

Nous y reviendrons. En attendant, si vous voulez avoir votre réponse personnalisée, faites une analyse colorimétrique avec un(e) bon(ne) professionnel(le).

7ème étape : assumez vos cheveux blancs en créant VOTRE style unique

Si des cheveux blancs ou gris vous distinguent déjà, il est nécessaire de peaufiner votre style pour le rendre unique. Allez jusqu’au bout de votre désir pour augmenter votre charisme et vous affirmer.

Trouvez votre style vestimentaire en accord avec votre personnalité pour vous affirmer de la tête aux pieds

Que vous ayez des cheveux blancs ou pas, créer un style qui vous ressemble est un gage d’affirmation de soi.

Pour toutes celles qui redoutent le passage à la chevelure argentée pour des raisons dues au vieillissement, il est évident qu’il sera indispensable de vous créer un style moderne. Vous y parviendrez avec une coupe dynamique et nette, un maquillage révélateur de votre beauté naturelle et des vêtements aux couleurs, formes et matières parfaitement adaptées à votre physique, votre personnalité et à notre époque.

En revanche, si les marques du temps ne vous effraient pas et que vous assumez vos cheveux blancs pour tout simplement vous libérer et vous aimer plus encore, alors créez-vous un style vraiment unique où votre seule motivation sera d’exprimer qui vous êtes, maquillage ou pas, tenues actuelles ou pas. La coupe de vos cheveux et l’entretien de votre santé-beauté en général restent indispensables comme pour n’importe qui d’autre.

Apprenez à bien vous maquiller pour sublimer votre chevelure

Quand on parle des cheveux blancs ou gris, il est courant d’entendre qu’il est indispensable de se maquiller au risque de paraître « vraiment » vieille. Alors, tous ces « vous devez/vous ne devez pas » et les « bannissez » concernant votre image sont des injonctions à prendre avec de grandes pincettes. On ne peut pas généraliser. C’est d’ailleurs bien là le problème quand on travaille sur l’image des personnes, on ne peut pas standardiser tant il existe de couleurs, de formes, de textures, de personnalités, de façons de penser et de cultures différentes !

Donc, pour ce qui est du maquillage, tout dépend quel regard vous avez sur vous-même et sur les autres. Si vous accordez beaucoup d’importance à la jeunesse, il est clair que le maquillage sera d’un grand soutien pour vous. Dans ce cas, une règle d’or : ayez la main légère et adoptez les bons produits et les bonnes techniques. Apportez de la clarté aux zones sombres et d’ombre de votre visage, c’est-à-dire les parties plus creusées comme les cernes et les creux des yeux. Posez de la lumière et choisissez les couleurs appropriées à votre colorimétrie personnelle.

Une touche de maquillage biologique bien appliqué (anticerne léger, fard à paupière clair satiné, mascara, fard à joues bien estompé et rouge à lèvres nude ou légèrement coloré) viendra souligner votre beauté naturelle et révéler le scintillement de vos cheveux. Mais si déjà vous portez vos meilleures couleurs près du visage, vous aurez le sentiment d’être maquillée !

assumez-vos-cheveux-blancs-en-7-etapes-maquillage

© photo : iStock by Getty Images

Bref, gardez votre libre arbitre et votre discernement sur TOUT ce que vous lisez (même ce que j’ai écrit dans cet article). Fiez-vous à vous et à ce que votre petite voiX intérieure vous raconte. C’est elle votre meilleure guide qui vous mènera sur la voiE de votre libération intérieure.

Ligne pointillée séparatrice

Assumez vos cheveux blancs et gris, vous vous sentirez vraiment libérée !

En fin de compte, même si cela n’a pas toujours été simple à assumer au début, j’aime mes cheveux gris. Le style qu’ils me donnent me plaît et surtout, c’est moi telle que je suis naturellement aujourd’hui. Je ne triche plus pour paraître plus jeune et correspondre à ce que les autres aiment voir en moi. J’adore ce qu’ils me permettent d’afficher aujourd’hui : ma maturité, mon originalité et ma puissance. Quand on arrive à se voir de cette façon avec ses cheveux blancs, c’est qu’on a gagné la partie (enfin, celle-ci et c’est déjà pas mal 😉 !

Assumez vos cheveux blancs ou gris et vous franchirez un immense cap dans l’affirmation de vous-mêmes. En affichant votre crinière argentée, vous acceptez de briller et de sortir de l’ombre dans laquelle vous vous étiez peut-être enfermées.

Alors, rayonnons en chœur, mes chères Lumières, et faisons un beau pied de nez à tous ces diktats surannés de la beauté !

Et vous, où en êtes-vous avec vos cheveux blancs ? Continuez-vous à les colorer ou avez-vous franchi le pas ? Les deux confinements ont-ils été des événements déclencheurs ? Etes-vous une pionnière ou venez-vous de commencer ? Où en êtes-vous dans votre transition vers les cheveux blancs ? Je serais vraiment heureuse que vous partagiez avec moi en commentaires votre propre histoire argentée. Posez-moi vos questions et je vous répondrai avec joie !

A bientôt sur Votre Image en Lumière !

Assumez vos cheveux blancs - Evolution Transition - Going grey
Quelle transition choisir - Assumez vos cheveux blancs
Bandeaux transition - Assumez vos cheveux blancs

© photo bandeau de l’article : Getty Images

33 commentaires
  • Sandrine Cartier
    Répondre

    Merci beaucoup pour cet article! Très chouette et tellement utile.. A bientôt!

    • Pascale
      Répondre

      Heureuse que mon article vous soit utile, Sandrine 🙂 Je l’ai vraiment écrit dans le but d’aider les femmes à se libérer et à s’épanouir dans leur beauté naturelle.
      A bientôt !

      • Chakroun faten
        Répondre

        Bonsoir madame
        Merci pour votre article qui motivera bon nombre de femme .
        Vous êtes sublime ,femme puissante avec votre chevelure naturel , j’adore … moi aussi j’ai adopter mon poivre et sel , plus de couleurs depuis 4 ans .
        Je trouve que c’est beau , j’ai de la chance d’avoir comme des mèches partout . Sur cheveux court.
        On se sens bien naturel et belle .
        Je me trouve encore plus séduisante à 45 ans qu’a 30 ans . (Rire)
        Faten

        • Pascale
          Répondre

          Merci pour votre témoignage et vos compliments, Faten 🙂
          C’est exactement cela : on se sent naturelle et toujours belle avec nos cheveux blancs.
          Bravo pour votre capacité à vous détacher du conditionnement et de vous aimer telle que vous êtes !
          Pascale

    • Maricruz Arellano
      Répondre

      Je suis déjà libéré! Il y a une année j’ai décidé de le faire, mais je ne trouve pas encore mon style. J’en cherche…..

      • Pascale
        Répondre

        Très heureuse pour vous ! Votre style viendra au fur et à mesure que vous vous alignerez avec votre essence profonde et que vous oserez être vous de la tête aux pieds, en passant par l’esprit et le cœur.

  • Marie-Laure CAYLA
    Répondre

    bonjour,
    article vraiment super, j’ai craqué au déconfinement de mai, mais là le problème se repose et votre article me donne le courage de vraiment penser à cette transition.
    Merci

    • Pascale
      Répondre

      Bonjour Marie-Laure,
      Merci pour votre retour positif qui me confirme encore et toujours l’importance de ce sujet. Je suis ravie de savoir que vous aller repenser votre transition vers vos cheveux naturels. Faites-vous ce beau cadeau. N’oubliez pas que tout est histoire de perception dans la vie. Quand on décide de voir la beauté des cheveux gris et blancs, plus rien ne nous arrête ! :))
      Si vous le souhaitez, donnez-moi de vos nouvelles régulièrement sur ce fil. Je répondrai aussi à vos questions avec grand plaisir.
      Prenez soin de vous et de vos cheveux 🙂
      A bientôt !

    • Florie
      Répondre

      Merci infiniment pour ces articles et ce partage d’expérience !! Cela me conforte dans mon choix. Après plusieurs mois de réflexion je me lance enfin. Je vais tout de même faire un balayage chez le coiffeur pour éviter d’avoir une bicoloration trop marquée (je suis très brune). Très bonne idée de prendre des photos et d’écrire dans son journal, j’adore!
      Un immense merci pour vos conseils et de montrer le chemin !!! J’ai hâte de voir comment l’année va se passer. Je me sens libérée d’un poids !

      • Pascale
        Répondre

        Merci beaucoup, Marie-Laure, votre retour me touche. Je suis heureuse de vous être utile pour vous libérer et rayonner de vos plus belles couleurs naturelles ! Le balayage est une très bonne idée pour accéder à une transition plus douce.
        Je vous souhaite de vivre cette expérience pleine de puissance dans la joie et le déploiement de votre beauté naturelle. Tenez-moi au courant de votre avancée.
        Et félicitations d’oser franchir le cap !

    • Platon
      Répondre

      Bonjour et bravo d avoir franchi le pas. Cela vous va magnifiquement bien !!!! Pour ma part je suis au début de la transition (dernière couleur le 15 août 2022), et j’ai du mal à visualiser le total look grisonnant pour l instant. Pourtant je suis déterminée à stopper les shampoings colorants trop contraignants. J’ai 65ans et bientôt 66,et j estime qu il est temps d assumer mon âge, même en étant coquette. J aime et j assume le look pin up, donc j essaie d imaginer une pin-up grisonnante !!!!!

  • Christelle
    Répondre

    Bonjour,

    Moi aussi j’ai pris la décision de franchir le cap lors du premier confinement….Stop les couleurs…. Par contre il est pas toujours évident de subir la pression de l’entourage ou de mes enfants qui sont encore petits et qui n’aiment pas voir leur maman  » faire vieille  » comme ils disent…..
    Plus de la moitié du chemin est parcouru…. Il faut que je résiste surtout que je vends des produits bio dont des colorations 100% végétales…lol

    Merci pour votre témoignage…

    • Pascale
      Répondre

      Bonjour Christelle,
      Merci pour votre commentaire. Bravo de tenir face aux pressions sociales et surtout à celle de vos enfants. Vous leur apprenez indirectement ce que sont les préjugés. Par votre action, merci pour toutes les femmes qui veulent changer les regards extérieurs sur la vieillesse (et donc la jeunesse), les standards de la beauté en général.
      Et en effet, vendre des colorations végétales au quotidien vous donne une tentation supplémentaire pour craquer ! ^^ Je vous félicite doublement 🙂

      • Francisca
        Répondre

        Merci pour cet article:
        Ça remotive lorsqu’on sent qu’on va flancher ! J’ai opté pour la coupe courte et bizarrement on me dit que ça fait plus jeune! Mon reflet me surprend encore mais je vais m’y faire…

        • Pascale
          Répondre

          Bravo pour votre audace, Francisca ! Très heureuse pour vous 🙂 Votre nouvelle image représente une part plus authentique de vous. Quand on se coupe les cheveux plus court, cela révèle votre visage et ses traits d’expression et votre vraie nature. Il est normal que vous soyez surprise par votre nouveau reflet, et comme vous le dites, vous allez vous y faire. J’ai eu le même cheminement après avoir d’abord coupé mes cheveux, puis laissé mes cheveux frisés au naturel pour enfin laisser mes cheveux blancs s’exprimer. Vous allez découvrir la joie d’être vous qui va libérer d’autres parts de votre personnalité.
          Je vous souhaite un bel épanouissement !

  • Bea
    Répondre

    Merci pour cet article tres positif. J’essaie depuis un an mais j’ai du mal à accepter mes cheveux blancs. Je suis blond foncé donc en théorie c’est plus facile.Ce qui me gêne le plus c’est que le dessus est à dominance blanche mais l’arrière beaucoup plus foncé et cela ne me plait pas. Du coup mon coiffeur m’a proposé des mèches pour la transition mais le résultat n’est pas concluant avec la racine. je vais peut être essayer le mascara ou les bandeaux…En tout cas merci pour vos conseils.

    • Pascale
      Répondre

      Bravo pour votre persévérance, Béa !
      Les mascaras pour cheveux sont de très bons compagnons de transition vers les cheveux blancs. En revanche, ils sont efficaces et pratiques sur de petites longueurs et surfaces. Les bandeaux sont formidables pour cacher les cheveux blancs pendant leur pousse ! Je les ai utilisés pendant un an et maintenant je continue à les utiliser tellement ce sont des accessoires formidables pour créer un style et apporter de la couleur 🙂
      J’espère que vous trouverez l’harmonie que vous recherchez pour vos nouveaux cheveux blancs.

  • Liliane joly
    Répondre

    Bonjour, je suis Lili.
    J’ai perdu tous mes cheveux, cils, sourcils à la suite de chimio. Mes cheveux ont repoussé,gris clair et gris foncé, très épais et dru un peu dans tous les sens et difficile à dompter. Avant ma maladie, j’avais des cheveux très facile à coiffer. J’aimerai les garder ainsi , courts et sans coloration, vais-je pouvoir tenir…merci pour vos conseils.

    • Pascale
      Répondre

      Bonjour Lili,
      Merci pour votre témoignage.
      Vos cheveux et vos poils ont donc changé de nature d’après ce que vous me décrivez. Je comprends qu’un tel changement soit complexe car vous n’avez jamais été habituée à soigner des cheveux et des poils plus épais et plus drus.
      Je vous conseille fortement de prendre rendez-vous auprès d’une excellente coiffeuse et une excellente esthéticienne pour vous aider à en prendre soin de la meilleure façon avec les techniques et produits appropriés. Pour vous donner des conseils pertinents, il est indispensable d’étudier vos cheveux et vos poils et de vous poser diverses questions bien ciblées.
      Tenez-moi au courant.
      A bientôt !
      Pascale

  • FARIDA ADOLPHE GRONDIN
    Répondre

    Bonjour merci pour votre article très intéressant qui m’inspire et m’encourage à assumer mes premiers cheveux blancs. Ma dernière coloration des racines date du 13 février 2021, J’ai décidé de laisser mes cheveux blancs pousser naturellement. J’aurais 47 ans en juin prochain, il est temps pour moi d’assumer la transition vers « mon nouveau moi ». RDV dans 1 an alors 13 février 2022.

    • Pascale
      Répondre

      Bonjour Farida,
      Merci pour votre témoignage ! Je suis heureuse de pouvoir vous inspirer et vous aider dans votre transition vers les cheveux blancs. Vous avez donc opté pour la transition naturelle et je vous encourage dans ce magnifique processus de révélation de soi. Vous laissez entrer la lumière argentée dans votre vie et vous allez voir qu’elle a de belles choses à vous transmettre. Je m’en réjouis d’avance pour vous 🙂
      RV dans 1 an avec grand plaisir Farida ! En attendant, prenez bien soin de vous et de vos cheveux.

  • Nath
    Répondre

    On a effectivement besoin de s’habituer le regard… J’ai longtemps cru que les cheveux gris allaient surtout aux peaux claires et aux yeux bleus/gris. Et finalement je trouve que ça marche formidablement avec une peau hâlée et des cheveux frisés ! Sur des métisses ou noires je trouve ça souvent très stylé et lumineux. Comme quoi…je suis « caucasienne » ex-brune, donc il faut que je cherche des modèles qui me correspondent, et n’aient pas l’air fade.

    • Pascale
      Répondre

      Les cheveux blancs vont à tout le monde. C’est une perception erronée de penser qu’ils vont qu’à une certaine partie de la population. Nous sommes tellement conditionnées par ce que la mode et la beauté nous montrent dans les magazines et sur nos écrans que nous n’envisageons même plus d’autres types de beautés.
      Pour que les cheveux blancs vous aillent, il est nécessaire de commencer par les accepter, d’accepter le vieillissement et de s’accepter tout court… tout un programme 🙂
      Ensuite, il faut trouver sa « bonne » couleur de blanc (le blanc bleuté ne va pas à tout le monde contrairement à ce que veulent nous faire croire beaucoup de professionnels de la coiffure.). Il est aussi indispensable d’avoir des cheveux sains et brillants, en bonne santé, donc l’entretien est fondamental et de trouver la bonne coupe, comme pour tous les cheveux finalement.
      Enfin, s’habiller avec les bonnes couleurs et le bon style mettra en valeur votre visage et sublimera vos cheveux (et inversement).
      Nath, je vous souhaite de trouver des modèles de femmes qui vous ressemblent avec des cheveux blancs pour que vous commenciez votre identification et votre changement de perception. Quelle belle aventure vous attend !
      Bonne transition !
      (Donnez-moi des nouvelles).

  • carine
    Répondre

    Bonjour,
    Moi j’y suis arrivée un peu par fainéantise car je n’aimais pas la contrainte des colorations surtout qu’on voyait très vite les racines étant très brune. Ça a été le tollé dans la famille : mon mari et mes ados. je crois que c’était surtout pour le symbole plus que pour l’esthétique. je ne peux pas dire que je m’adore avec les cheveux poivre et sel mais je m’y suis habituée. Par contre je trouve que cela m’affadit beaucoup et qu’avec déjà deux nuances dans les cheveux (poivre et sel) les imprimés me vont moins bien.

    • Pascale
      Répondre

      Merci pour votre témoignage, Carine. Vous avez quand même résisté au regard de votre famille qui n’était pas favorable. C’est courageux.
      Si vous trouvez que le poivre et sel vous affadit, changez pour une coupe de cheveux qui vous donnera plus de peps.
      Il y a sûrement une solution au niveau des couleurs que vous portez. Une analyse colorimétrique vous aidera à trouver les bonnes couleurs et harmonies.
      Pour confirmer si les imprimés vous conviennent ou pas, il est nécessaire de capter votre ressenti et votre personnalité. Si vous aimez la sobriété ou avez besoin que les choses soient nettes autour de vous, il est fort probable que le poivre et sel avec des motifs trop forts vous « embrouillent » les yeux (et donc l’esprit) par trop d’informations.

  • Marielle
    Répondre

    Bonjour,
    Votre article est très juste, sur le ressenti et les hésitations de l’arrêt des colorations.
    Après avoir « tourné autour du pot » pendant environ 6 mois, et horrifiée par cette démarcation, j’ai opté il y a 2 semaines pour la solution la plus radicale et je me suis trouvée sublimée, avec un crâne magnifique!
    Je n’ai reçu pratiquement que des compliments. Je me sens très bien dans ma peau. Par contre, je ne me sens plus du tout en phase avec mes tenues vestimentaires. Je vais attendre un peu, et je verrai pour ma garde-robe. J’espère tenir avec ma chevelure naturelle pour un meilleur confort de vie, je ne supportais plus la dictature de la coloration.
    Merci beaucoup pour votre article.

    • Pascale
      Répondre

      Bonjour Marielle,
      Merci pour votre témoignage très intéressant. Quel courage et quelle audace ! Bravo pour votre force !
      Il est probable que votre geste ait engendré un « déclic » puissant en vous. Votre besoin-envie d’être alignée s’est manifesté à travers votre ras-le-bol du diktat de la coloration. De ce fait, vous ne vous sentez plus en phase avec le style que vous aviez. Un accompagnement en image vous aidera à trouver votre nouveau style qui exprime qui vous êtes vraiment. Si vous en avez besoin, contactez-moi.
      Je vous souhaite une belle révélation de vous-même sur toutes les dimensions de votre être.

  • Christiana
    Répondre

    Pour moi, c’est une grosse allergie aux colorations (que je pratiquais pourtant depuis 15 ans) qui m’a obligée à franchir ce cap. J’avais 57 ans, les cheveux très foncés et je n’étais pas prête, mais je n’avais pas le choix, je devais arrêter sous peine de me retrouver à l’hôpital. Même les soi-disant produits bio sans ammoniaque contenaient de la paraphénylènediamine, responsable de mon allergie. J’ai quand même trouvé un shampoing colorant (Dédicace) qui n’en contenait pas, mais il s’estompait au lavage et il fallait recommencer tous les 5 ou 6 shampoings. J’ai tenu ainsi un an puis je suis partie en vacances et le soleil a assez fort décoloré mes cheveux en châtain/blond foncé/roux… et au lieu de me précipiter sur le shampoing colorant en rentrant, j’ai voulu attendre par curiosité pour voir ce que cela donnerait. Après quelques semaines, ils étaient gris avec des mèches plus foncées et d’autres plus blanches. C’était très joli et j’ai beaucoup aimé. J’étais soulagée de ne plus avoir à faire cette corvée racines. Tout s’est fait en douceur grâce à ce produit (Dédicace) et je n’ai jamais eu le problème de repousses disgracieuses. Je me sens très bien avec les cheveux gris et c’est d’ailleurs à ce moment là que j’ai commencé une nouvelle carrière de romancière. Changement de look, changement de vie!

    • Pascale
      Répondre

      Oh, quelle belle expérience, Christiana ! Merci de votre partage, il est très inspirant et sera utile à de nombreuses lectrices, j’en suis sûre.
      Je vous souhaite une magnifique nouvelle année remplie d’inspiration et de belles créations dans votre nouvelle et passionnante carrière de romancière !

  • Emilie
    Répondre

    Merci pour ce très bon article. Je vais avoir 40ans, J’ai des cheveux blancs depuis mes 20ans. J’ai longtemps hésité à arrêter les couleurs devant les réticences de mon mari et mes filles. Vos propos m’ont confortés dans ma décision. Merci aussi pour vos bons conseils. Je crois que je vais sortir la machine a coudre pour me confectionner de jolis bandeaux.

  • Pascale
    Répondre

    Bonjour Emilie,
    Merci à vous pour votre retour positif ! Je suis heureuse d’avoir contribué à la validation de votre choix. Oui, à la liberté de votre être ! Oui à votre affirmation personnelle ! Oui à votre beauté extérieure et intérieure !
    Je me réjouis de vous imaginer confectionner des bandeaux 🙂 Vous allez apporter du style et de la fantaisie à vos tenues et, en plus, vous allez imaginer, concevoir, créer ce qui est très bénéfique.
    Amusez-vous bien et soyez fière de vous !

    • Zaza
      Répondre

      Bonjour et merci pour votre article. Ma dernière coloration date de 3 semaines… et j ai pris la décision que cela serait la dernière… j espère m y tenir… je n ai pas encore trouvé de marraine, aucune de mes amies n est prêtes à sauter le pas.
      Donc pour l instant je compte sur ma motivation perso (Je suis quelques compte insta)
      Merci pour l idée du carnet, j y ai déjà mis mes motivations !!

      • Pascale
        Répondre

        Bonjour Zaza,
        Ca y est, votre décision est prise ! Bravo ! Je vous souhaite d’aller jusqu’au bout car vous verrez que c’est une libération doublée d’une victoire sur notre propre regard. Vous pouvez publier ici si vous avez besoin de vous exprimer en public en plus de le faire dans votre carnet. Suivez des comptes Insta, c’est motivant.
        Je vous envoie toute ma lumière argentée 😉
        Bonne transition !

Laissez un commentaire